Mes passions d’avant…

Difficile de parler de soi sans rentrer dans le détail et dont, je n’ai pas forcément envie !

Il y a néanmoins quelques milestones que je ne peux éviter pour la raison principale qu’ils déterminent ce que je suis et donc, ce que  je fais maintenant !

Vers 12 ans, j’ai choisi mes études secondaires pour faire comme papa !
Vers 15 ans, je me suis orienté différemment pour faire des scientifiques industrielles !
J’avais fait de la menuiserie, de la forge, du tournage… et j’avais un choix à faire !
Soit photographe de grand-reportage ou informaticien, car cela payait bien et était en vogue à cette époque !

A 18 ans, j’ai suivi un copain de classe et j’ai choisi l’informatique
Mais j’ai 10000 dias (que je ne regarde pas, comme tout le monde) à la maison de mes nombreux voyages.
A propos de ceux-ci, j’ai eu l’énorme chance de partir le 5 juin 80 d’un coté de la terre et de revenir de l’autre fin septembre…
Si  je dois retenir quelque-chose de ce périple et bien, c’est cela, partir d’un coté et revenir de l’autre !
Sac à dos ou presque…

Trop long de raconter le pourquoi et le comment mais en nonante-trois (on parle une langue latine, non ?), je fais mon 1er saut en parachute, grisant…
Fin mai 19-nonante-quatre, à mon 126 ième saut, je percute en chute libre un autre para à 3200 m d’altitude, ticket direct pour l’hosto…
Pour un mois dont 3 semaines de coma, on fait les choses bien ou on ne les fait pas, n’est ce  pas ?

3 mois plus tard, je demandais l’autorisation médicale de ressauter !
Refus, évidement… Normal !

Fallait remonter la pente…
2 ou 3 ans + tard, jogging squash, mutli-sport (je n’avais jamais fait de sport, facile de faire du parachustisme,  faut juste se laisser tomber…. Heu…)

Vers 19-nonante-neuf , je commence un cycle de plongée sous-marine mais voir http://jecrapahute.fr/la-plongee-sous-marine/ pour plus de détails et photos.

Et je récupère mon autorisation pour sauter… et je ressaute !
Plus de sauts après mon carton qu’avant…

Merci à A. Peters Neurologue à l’hopital militaire de Bruxelles qui a finalement accepté que je resaute mais sous rivotril…

Ah oui, j’allais oublié… J’ai fait du trapèze volant, comme au cirque !
J’ai arrêté 2 ans + tard cordialement invité vers la sortie par le moniteur car je ne progressais plus et il y avait du monde qui attendait…
Mais très bonne expérience pour les abdos !

En 2003, j’arrête +/- tout car c’est coûteux et j’avais perdu mon boulot…
Période de déprime, de repositionnement, de grande décision…
Pas forcément dans la joie !

La suite, vous l’avez devinée… et ma migration en 2007 pour le sud !

 

 

Comment je traverse ma vie